Trophées 813 : pas besoin de pavés pour voter !

Les trophées 813

L’« Association 813 – Les Amis des Littératures Policières » « a pour but de promouvoir, propager et défendre les littératures policières dans leurs multiples déclinaisons et leurs différents moyens d’expression » (extrait des statuts). C’est la principale association du genre en France et, depuis quelques mois, j’ai sauté le pas et j’y ai adhéré. Parmi les nombreux moyens qu’elle se donne pour « promouvoir, propager et défendre les littératures policières » (revue, blog, participation aux salons et festivals…), elle organise depuis 1981 un prix littéraire annuel, les trophées 813.

Pour le prix 2018, sur les ouvrages parus en 2017, il y a quatre catégories :

  • Trophée du roman francophone ou recueil de nouvelles
  • Trophée Michèle Witta- Roman étranger ou recueil de nouvelles étrangères
  • Prix Maurice Renault (essai, étude, article de presse, magazine, blog…)
  • Trophée Bande Dessinée

L’ensemble des adhérents de l’association (un peu moins de 800, je crois) est invité à voter et la sélection se déroule en deux tours. Au premier tour, chaque adhérent pouvait voter pour jusqu’à cinq ouvrages dans chaque catégorie, sans présélection imposée. A l’issue de ce premier tour, les cinq ouvrages les plus cités dans chaque catégorie ont été qualifiés pour le second tour. Les adhérents ont donc jusqu’au mois d’octobre pour voter pour l’un de ces cinq ouvrages, dans chaque catégorie.

Je ne lis quasiment pas de BD et ne voterai probablement pas dans cette catégorie au second tour (je ne l’ai pas fait au premier), mais je le ferai pour les autres catégories. Déjà, ce n’est pas souvent que j’ai l’occasion de voter pour un second tour, encore moins pour un candidat qui me plaît, et alors pour un candidat ayant une chance d’être élu… Surtout, il faut savoir qu’aucun des livres pour lesquels j’avais voté au premier tour n’a été sélectionné, et que je n’avais lu aucun de ceux qui l’ont été, c’est donc l’occasion de découvrir des romans et, comme je suis sympa, de vous les faire découvrir. J’en profite pour remercier le réseau de bibliothèque de chez moi (par ailleurs abonné à la revue 813) dont la richesse des fonds en polar y compris récent, m’aura permis de tous les lire sans me ruiner. Je vous tiendrai évidemment au courant de qui succédera à Don Winslow, Cloé Medhi, Miles Hyman et Temps noir (pour son dossier-entretien sur Jean-Bernard Pouy).

Ci-dessous, je dirai juste quelques mots rapides sur chacune des catégories et dans les jours à venir, je publierai au fil de l’eau de courtes (oui, courtes vraiment, je m’y engage) chroniques de chacun des romans sélectionnés. Par exception à ce que j’expliquais dans cet article sur la critique littéraire, cela donnera donc y compris lieu à des chroniques très contrastées voir négatives puisque j’ai fait le choix de chroniquer tous les sélectionnés.

Catégorie romans francophones

Je l’ai dit, au moment de la sélection je n’en avais lu aucun, même si j’en avais déjà un dans mon FAL (foutoir à lire, les lecteurs ordonnés parlent eux de PAL pour pile à lire) et un autre en ligne de mire. J’ai globalement apprécié la lecture de cette sélection que j’ai trouvée de bon niveau, avec au moins une très bonne découverte. Je regrette juste de n’y trouver ni nouvelle, ni recueil de nouvelles. Tant pis, je pense que chaque année je continuerai à voter pour des formats courts au premier tour, un jour ça passera. Question diversité, on peut également regretter qu’en terme de romans francophones, les cinq sélectionnés soient des auteurs et autrices français, ce qui donne une vision assez restreinte de la francophonie (mais je dois reconnaître qu’il en allait de même dans ma sélection) par ailleurs étonnement opposée à la catégorie romans étrangers (et non de langue étrangère) .

Histoire de multiplier par deux les idées de lectures (même si en vrai, j’avais déjà causé de certains ici), voici la liste des ouvrages pour lesquels j’avais voté au premier tour:

  • Sandinista!, recueil de nouvelles collectif sous la direction de Jean-Noël Levasseur, aux éditions Goater
  • Révolution de Sébastien Gendron, paru chez Albin Michel
  • 1917, octobre rouge, recueil de nouvelles collectif aux éditions Arcane 17
  • (après de longues tergiversations1 ) Loups solitaires de Serge Quadruppani aux éditions Métailié

Vous noterez que ça ne fait que quatre livres sur cinq possibles, c’est tout simplement du au fait que je n’en ai trouvé que quatre qui m’avaient suffisamment plu pour faire l’objet d’un vote. Ceci est surtout du au fait que je lise peu de livres de l’année et peut-être aussi que, ne tenant pas de liste de mes lectures, j’ai pu en zapper.

Trophée Michèle Witta – romans étrangers ou recueils de nouvelles étrangères

Au premier tour, j’avais voté pour un unique livre (toujours parce que je lis peu de romans récents et qu’il n’était pas question de voter pour tous les romans policiers lus indépendamment de leur qualité) : Une voix dans l’ombre, de l’excellent Andrea Camilleri, traduit par le traducteur émérite Serge Quadruppani. Cette sélection était l’occasion pour moi de sortir de mes habitudes routinières de lectures, principalement centrées sur le néo-polar français et quelques auteurs fétiches (notamment US). Comme vous pourrez le constater dans les notes de lectures à venir, mon expérience ne fut pas toujours très probante, mais c’est toujours un plaisir d’avoir découvert de nouveaux auteurs.

Trophée Maurice Renault

Au premier tour, le néophyte que je suis a été assez déconcerté par cette rubrique un peu fourre-tout, mêlant blogs, articles de presse, essais universitaires… Je n’avais donc pas voté. La sélection du premier tour passée, je ne suis pas beaucoup plus avancé. On y trouve trois blogs (centrés sur la chronique de lecture) que je connais, dont deux que je lis assez régulièrement, un fanzine dont je suis également lecteur occasionnel et un essai sur Manchette. Contrairement aux deux premières catégories, je ne ferai pas un billet pour chaque sélectionné mais plutôt un article global sur la catégorie.

Trophée Bande Dessinée

Je l’ai dit, je ne lis quasiment pas de BD. Que les choses soient bien claires, il ne s’agit absolument pas d’un jugement de valeur contre ce genre littéraire et artistique que je respecte tout à fait, juste de goût personnel. J’ai bien lu quelques BD polar, dont certaines que j’ai même appréciées, mais globalement je n’arrive pas à me concentrer sur cette forme de récits. Aimant la découverte, je pense qu’une année, je ferai l’effort de lire la sélection, mais ce n’est pas pour 2018. Il n’y aura donc évidemment pas de chroniques pour cette catégorie. Par contre, si vous êtes intéressé par les BD du genre polar, il y a un blog de qualité tout indiqué pour vous: http://bedepolar.blogspot.com/


1 J’ai toujours été fan des bouquins de Quadruppani (et il est encore meilleur traducteur qu’auteur), mais beaucoup moins, de moins en moins, de l’auteur lui-même. Or, Loups solitaires est l’illustration parfaite de l’impossibilité de séparer l’œuvre de l’artiste. En effet, on y trouve comme source principale (et dans les remerciements) Pièces et Main d’œuvre. PMO est un groupe libertaire technocritique qui s’est fait remarquer ces dernières années pour ses exécrables publications masculinistes, transphobes et homophobes. Au final, je ne saurai même plus dire ce qui m’a fait quand même voter pour ce livre (probablement l’agréable souvenir de lecture préalable à la découverte des rubriques sources et remerciements, lié au fait que les positions inacceptables de PMO ne transparaissent heureusement pas dans le roman qui reprend juste leur travail sur les biotechnologies et nanotechnologies) mais je ne le referai probablement pas actuellement. Car quoi qu’on pense du roman, il est une belle pub pour un groupe multipliant les publications les plus ignobles.

 

Publicités

11 réflexions sur “Trophées 813 : pas besoin de pavés pour voter !

  1. Ping : Trophées 813 – romans francophones [1] : Hôtel du Grand Cerf – Romance Rouge, Nouvelles Noires

  2. Ping : Trophées 813 – prix Michèle Witta [1] : Le diable en personne – Romance Rouge, Nouvelles Noires

  3. Ping : Trophées 813 – Romans francophones [2] : La daronne – Romance Rouge, Nouvelles Noires

  4. Ping : Trophées 813 – prix Michèle Witta [2] : L’année du lion – Romance Rouge, Nouvelles Noires

  5. Ping : Trophées 813 – romans francophones [3] : Comme de longs échos – Romance Rouge, Nouvelles Noires

  6. Ping : Trophées 813 – prix Michèle Witta [3] : Candyland – Romance Rouge, Nouvelles Noires

  7. Ping : Trophées 813 – romans francophones [4] : Profil perdu – Romance Rouge, Nouvelles Noires

  8. Ping : Trophées 813 – prix Michèle Witta [4] : Une affaire d’hommes – Romance Rouge, Nouvelles Noires

  9. Ping : Trophées 813 – romans francophones [5] : Demain c’est loin – Romance Rouge, Nouvelles Noires

  10. Ping : Trophées 813 – prix Michèle Witta [5] : La pension de la via Saffi – Romance Rouge, Nouvelles Noires

  11. Ping : And zeu winneur iz… – Romance Rouge, Nouvelles Noires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s