10 autrices incontournables en polar

L’initiative

C’est une initiative de l’association Fondu Au Noir (encore une de ces nombreuses associations dont je n’aurai jamais de cesse de vanter l’activité). Tout est bien expliqué sur leur site donc je vais juste faire un résumé très rapide: Caroline Benedetti y a fait sa liste de 10 autrices incontournables en polar et a invité chacune et chacun à faire de même en reprenant le visuel que j’utilise ici et, si publication sur des réseaux sociaux, le hashtag #incontournablespolar.

10autricesFonduAuNoir

La problématique de l’invisibilisation des autrices de polar (et en particulier des autrices de roman noir) me travaillant régulièrement sans y avoir apporté de réponse satisfaisante, j’ai évidemment sauté sur l’occasion. Vous trouverez ci-dessous la liste que j’ai établie et, sur le site de Fondu Au Noir, toutes celles qu’a collectées l’association, j’espère y découvrir les vôtres bientôt.

Des débuts laborieux

Étonnement quand j’ai commencé à réfléchir à la question, les premiers noms d’autrices qui me sont venus à l’esprit sont ceux d’autrices dont je ne suis pas particulièrement fana. Mais après tout, n’étaient-elles pas incontournables ? Une Agatha Christie qui n’écrit pas dans un genre que j’affectionne n’en est pas moins absolument incontournable pour qui s’intéresse aux polars. Dans une moindre mesure, des autrices actuelles plus dans la veine thriller, qui ne me contentent guère, font réellement vivre le polar contemporain et, rien que par le nombre de lectrices et lecteurs qu’elles touchent, sont bien incontournables.

Alors une sélection de 10 autrices en fonction de celles qui sont objectivement incontournables ou de celles que j’ai envie de faire connaître, mais qui, par principe ne sont pas si incontournables puisque justement contournées par la majorité du lectorat polar? Toujours toqué, j’ai entamé les grands travaux. Je me suis vite retrouvé avec un tableur de plus de 80 lignes (une par autrice dont le nom m’était initialement venu en tête, sans aucune censure) et de quinze colonnes (des critères qui me semblaient pouvoir être pris en compte pour procéder à une sélection).

Dura lex sed lex

J’ai rapidement dû admettre que je ne pouvais pas continuer sur ce terrain, qu’il fallait accepter de jeter au pilon cette marotte obsessionnelle qui me ruine de tendre à une impossible objectivité. Exit donc toutes les autrices qui ne m’ont pas fait vivre de grands moments, celles qu’aujourd’hui je ne conseillerais pas… Ce fut finalement facile et assez jouissif de supprimer lignes après lignes… jusqu’à ce qu’il en reste environ 30.

Là, les choses se sont compliquées puisqu’elles avaient toutes une bonne raison de figurer dans la sélection finale. Pourtant, il en fallait 10 (l’idée m’est bien venue que si j’en mettais 11 ou 12, personnes n’allait compter ni s’en rendre compte, mais ça ne réglait pas mes difficultés). Difficile de trancher entre des autrices dont je n’ai parfois lu qu’un livre mais qui m’a fait très forte impression et des autrices qui ne sont pas dans mon panthéon mais qui m’ont par contre fait passer de très nombreuses heures de lecture agréable vu sa production dense. Et puis ne fallait-il pas inclure un peu de diversité, par exemple en veillant à garder des non francophones (désolé, Eva Dolan supprimée parmi les dernières), des autrices non-contemporaines, d’autres genre que le noir ? Et la part affective, qu’en faire? Les questions de ce genre ont de nouveau commencer à se multiplier, et pourtant, il était hors de question que je retombe dans mes histoires de critères, de coefficients, d’écarts types et de je ne sais quelles conneries qui font mon quotidien.

Ma liste, enfin!

Il n’y avait plus qu’une solution. Supprimer tout, laisser passer quelques jours et quelques bières pour me vider un peu le cerveau et y aller au pifomètre total, à l’instinct. Foin de suspense, voici donc ma liste de 10, une vraie sélection qui me ressemble; totalement subjective, complètement franco-centrée, très orientée littérature noire contemporaine, accordant une grande place aux autrices ayant beaucoup publié de formats courts… Et surtout une liste qui sera différente si je la refais dans trois jours!

Laurence Biberfeld

Pour l’instant à peine citée sur ce blog pour sa participation au recueil de nouvelles Des nouvelles de mai 68.

Marion Brunet

A ce qui me semble, la seule chronique de polar jeunesse sur ce blog est celle de Dans le désordre de Marion Brunet.

Hannelore Cayre

D’Hannelore Cayre sur ce blog: une courte chronique de La daronne.

Marion Chemin

Et bien, mea culpa, Marion Chemin n’avait pas même encore été citée sur ce blog! Il y a pourtant déjà eu au moins trois recueils de nouvelles auxquels elle a participé de chroniqués :

Pascale Dietrich

Pas encore de chronique de Pascale Dietrich non plus sur ce blog, qui cite juste une de ses nouvelles (pas même de Les mafieuses, je pensais pourtant l’avoir fait).

Pascale Fonteneau

Dès le premier article de ce blog, j’avais parlé de Pascal Fonteneau et de son livre États de lame.

Dominique Manotti

C’est la seule dont je ne me suis pas posé une seule fois la question de savoir qu’elle figurerait sur cette liste. Si importante qu’elle est pour moi, Dominique Manotti est souvent citée sur le blog, mais un seul de ses livres y est chroniqué, et depuis peu : Bien connu des services de police.

Elsa Marpeau

Sur ce blog, vous pourrez trouver la chronique de Black blocs (tout en bas de l’article).

Sylvie Rouch

Comme Marion Chemin, j’ai d’abord découvert Sylvie Rouch pour ces nouvelles (en partie dans les mêmes recueils, dont les 3 cités ci-dessus), et comme elle, ce n’est qu’injustice qu’elle ne figure pas encore sur ce blog.

Fred Vargas

Pour le coup, je ne suis pas surpris de n’avoir pas chroniqué de Fred Vargas sur ce blog car je n’en lis plus depuis pas mal de temps. Mais il fut un temps ou je faisais des pieds et des mains pour trouver chacune de ses sorties et s’il existe un reste de logique chez moi, elle ne pouvait qu’être dans les dix.

Une réflexion sur “10 autrices incontournables en polar

  1. Ping : 10 autrices incontournables en polar - Fondu au noir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s